16 juin 2008

la voix éraillée sur les scènes du peuple dans l’espoir d’étreindre le vrai un premier verre bu à la santé des jours écoulés une promesse griffonnée sur un coin de napperon en papier dans un snack bar transplané une serveuse surréelle accoudée sur le comptoir carotté rouge et noir un hotdog cramé mangé par les deux bouts des rires imperceptibles d’enfants dragons un baiser caméléon attrapé à la volée une caravane remplie de vieux adolescents turbans couleur safran soulevant la poussière du soleil chaud d’une contrée égarée il y a du rouge au loin d’immenses titans chevauchant des tanks grandeur nature démocratie repentie à bâtir anéantir la voix au fond de soi pour découvrir qu’il fait noir de l’autre bord

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :