30 juin 2008

l’ermite du temps
sème le silence
un silence fruité
empli d’une sensibilité
empreinte de respect
une écoute
de mots inaudibles

l’ermite parcourt les espaces vides
vierges
aucune trace humaine
pureté d’un décor
sans expérience

l’ermite effleure la nature
sans la déranger
il se love en elle
une aquarelle
peinte à la bouche

l’ermite égraine sa vie
les cendres de son existence
jetés sur la portée d’une douce symphonie
étreinte amicale avec le vent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :