13 juillet 2008

une femme et un clocher
un combat à mener

une chorale de petits chanteurs
nu pieds

le soleil au zénith
sur les sols secs du Mexique

des vêtements blancs
suspendus au pignon
de la plus petite maison

un vieil homme de sel
son chien chassant
les feux de broussaille

la jungle aux éclats de l’instinct
la loi du plus fort
comme tapis de bienvenue

le clocher pourfendu
le ciel couleur rouge jalapeno
massacre odeur du sang

chaleur assassine
sur le pallier

une meute de mutants
aux yeux pales

meurtres carnassiers
profilés à grands traits

et trois énormes vautours
surplombant la scène

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :