15 juillet 2008

borgne d’un amour aveugle
avidité luxuriante du geste précis
retirant l’aube de son éprouvette
la densité des langues d’acier
la porosité de la poudre à canon
le lavement acidulé de la déception
le front captant les voix tièdes
du miel ou du goudron
Paprika le nom du chat posté sur le balcon
un escalier enroulé en colimaçon
la carapace bien basse
trois paliers à monter
une ascension en flash back
la sonnette réactionnaire
actionnée
le doigts dans l’oeil magique
obstruction émotive
le déboulement précipité
une marche manquante
la rampe grimpante
désinstallée
deux étages plus bas
la mine défaite

les conséquences à double sens
d’une amoureuse au coeur de palme
une chute borgne
le tâtonnement chétif
aveuglé par l’oeil du cyclope
enseveli sous le parquet

Publicités
1 commentaire
  1. Félix a dit:

    À relire, l'image prend du temps à apparaitre et s'installe définitivement dans nos têtes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :