4 août 2008

une gorgée de vin rosée faisant son chemin sur la langue et circulant dans les veines du vigneron
l’homme aux mains de raisins résineux d’escales aux embouchures couleur violet
les vignes d’abondance bombance le jus juguler le plaisir pour le reproduire à volonté
tirer les cépages du pinot au chardonnay les grappes de fruits Dyonysos buvant directement au goulot
des odeurs subtils effluves de tanins de baies rouges fraîchement cueillies et d’écorce de bouleaux séchée longuement
le vigneron âgé le visage sculpté par le passage des jours le métier de ses plus vieux ancêtres légué en héritage
l’amour en décoction dégusté dans une coupe pleine

Publicités
1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :