8 août 2008

faut s’enfuir loin d’ici s’il te plaît prends mon bras ne le lâche pas cours sans regarder derrière fleurie avec moi s’il te plaît ne me pose pas de question n’ai pas de réponse à te donner ai rien à te donner ai rien de plus que le moment présent

faut s’enfuir prendre le large les lendemains n’ont rien à nous apporter faut les faire pousser nous-mêmes ensemble faut les amener avec nous dans nos bagages les bricoler quelques brocantes éparpillées

faut s’enfuir quitter ce qui est familier n’y a rien d’éternel tout est à recommencer y a juste du vrai dans l’éphémère dans les moments qu’on a créés

tu as perdu ta fille n’ai pas réussi à la réanimer un souvenir écarquillé de points mal ponctués la vie dans mes mains s’est échappée

faut s’enfuir s’il te plaît suis-moi ne suis jamais allée plus loin que le bout de mes ombres pourrais-tu me recueillir l’épaule appuyée sur mes seins

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :