15 août 2008

de la sauge et du fenouil
les cordes du violoncelle pincées doucement
un cortège noir
tiré par des fils de soie

l’après-midi dans des psaumes
souvenirs vaporeux
se miroitant dans les vitraux
les larmes verdoyantes
hydratation soudaine des survivants

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :