31 août 2008

la gorgée roucoule
sous le soleil léger
nous marchons
main dans la main
et le paysage défile

comme il fait beau
quand septembre se trémousse
la vague de l’été
remisée au grenier
et les sandales de cuir
chevauchant les derniers trottoirs secs

il y a une odeur de rire
les enfants s’inventent des chansons
la craie de couleurs
trace des contes pour tous
sur l’asphalte chétif

mon amour se dresse
le pinceau précis
sur la toile d’un Riopelle pluriel

ma grand-mère repose
les linceuls ouverts
une cérémonie soulève des psaumes heureux
et sur Saint-Zotique on lève bien haut
notre verre aux joues rose
à ta santé ma mamie
qui s’est en allée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :