19 septembre 2008

y a un ange assis sur le perron
y glisse ses doigts dans l’embrasure de ses portes entre les barreaux qui claquent sous lui

y a l’air ailleurs y regarde les arbres pousser
y lâche de petits soupirs de temps en temps
y cherche la source de ce qui l’a mis au monde

y ne pensait jamais rencontrer un jour l’azur trop fort pour les yeux au premier contact ça lui a donné le goût de chercher ailleurs
y voulait se libérer du nombre où le coût du choix ne s’instaure pas
y passait sa tête au dessus des nuages y savait que là y faisait frais pour vrai
y n’avait pas le souci de plaire que ça lui plaise ou non
y savait ce qu’y faisait y savait pourquoi y fallait

y tâtait encore l’envie de se taire
y relevait la tête pour être sûr de voir
y s’essuyait le front un dernier soubresaut pour sa Louise y aurait voulu la sauver sa Louise à lui les cheveux baignés dans ses propres cheveux dans l’aveu d’avoir été amoureux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :