20 septembre 2008

blatte belette qui penche tu pensais voir ce qui m’agite tes mots tombent de haut mais la toile s’épaissit tu m’as fait livrer un bouquet de roses en souvenir d’un ancien amant le poids du poids de l’être dans un corps étranger la posture fléchie sur le point d’abattre au centre il y a l’essence et autour les gravitations qui prennent vie boursouflure soufflée la corde penchée et la tête extirpée du vide blatte belette qui penche le verre d’eau renversé à tes pieds placés tout croches

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :