24 septembre 2008

éclectique soirée
ta guitare mon amie
autour d’un petit feu gentil
il y avait les branches d’un saule
et ma main sur ton épaule

me suis couchée
le dos arqué sur la terre plate
les omoplates tapées au centre
l’arc voûté du monde semblant s’écrouler
un mobile sans fil suspendu au vent
on peut souffler dessus doucement
ça lui donne vie

me suis jamais relevée
me suis désagrégée
dans la beauté la tienne la nuit le fruit mûr qui nous emporte au loin

conglomérat d’étoiles perché sur ta nuque
posé là où mes lèvres t’ont aimé

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :