14 octobre 2008

sans conviction aucune elle s’élance dans le vide la tête première les pieds pointés
les résultats de sauvetage sont nuls et elle n’espère plus rencontrer la vie
ses comparses éparses aux yeux effacés l’entourent d’une présence beaucoup trop calme
elle la femme sauvée la femme bouée la femme au filet blanc
repêche lentement le temps suspendu le temps d’une névrose irréelle les corps épaves délavées sombrant l’âme naufrage

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :