8 décembre

tu me regardes avec un stéthoscope mon visage m’est difforme et mes ongles aussi on aurait tendance à me sous-estimer la grippe préemployée à la défaite formant une croûte de verre poli en dessous des réseaux de filets d’eau tu m’exerces une introspection produit semi-réussi pour soumettre à la bonne humeur des miens

tu me regardes comme si moi devais me résigner à ne pas me voir à l’aveuglette dans le tiroir ou le coffre à gant qu’importe faudrait-il seulement poser pied à terre pour mieux se comprendre se toucher se regarder pour de vrai la concentration centrée sur l’effet éphémère de très courte durée le cyclone malin triturant les parois rocheuses de tes pores à fleur de peau tu me regardais et avec moi prendre ton élan pour mieux me rendre

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :