24 décembre

suis juste une petite fille de rien du tout tenant sur des pieds allumettes suis toute menue toute frêle suis presque aussi petite qu’une toute petite fourmi au moins il y a l’été et mes doigts de porcelaine au moins il y a l’automne et mes paupières monotones ai été présentée aux bras énormes aux mentons éhontés ai côtoyé les ogres et les assassins de février ai tenté de dire des mots faibles en matière triste des mots aux saveurs ajoutées des mots sensés près d’éclore près de rompre de toute chute

suis un petit canard à patte cassée un gigot d’agneau égaré désossé et mis au four à 400 degrés ça suffit de vouloir crier ça suffit de vouloir briller

suis pourtant juste une petite fille sachant chanter le trémolo les grelots les clochettes on m’avait avertie que les frontières entre les clés de fa et les clés de sol seraient infranchissables les portées pluvieuses entre mes reins

au moins il y avait l’été et mes doigts de porcelaine il y avait l’automne mes paupières monotones puis les phrases surannées la sécheresse humaine l’infime conscience au travers de cette violence

les grands prenaient toute la place
ai perdu le pied

1 commentaire
  1. Super! La petite fourmi est trop grande pour mon coeur d’homme, je la laisse plutôt voyager dans le monde du rêve. Mario Côte-Nord

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :