1er janvier

bonne nuit qu’elle m’a dit
avant de partir
les beignets reposant encore dans la soucoupe blanche
déposée sur le coin du comptoir
un rayon de lune traversant le salon
bonne nuit de lui répondre
ses mains gercées qui tremblaient sur les miennes
et la même pensée flottante
l’urne à amener avec moi
près des berges
longer le fleuve jusqu’à Pointe-Lebel
là où l’eau rejoint les lignes de l’horizon
enregistrer tous les mouvements des vagues
attendre une éclaircie une percée de soleil
attendre la bonne lumière
celle qui ne fait qu’éclabousser la brume du crépuscule
attendre encore debout fier et droit une brise franche un vrai vent fou
puis libérer les cendres d’un coup
lever les bras au ciel et sourire comme jamais

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :