12 janvier

face de plâtre acclamée dans les rues
proverbe échappé par terre puis remis dans le panier
on pouvait bien lui tirer une roche
s’asseoir dessus
attendre qu’il se relève
oui la victoire sonnait fort les applaudissements
l’idolâtrie freudienne d’une boîte en carton
on ne l’avait jamais remarqué auparavant
pourtant il était là le sifflet au cou
le crayon rongé par la colère
les saltimbanques lui chantaient
des épopées lorsque couché sur le seuil
on voulait le toucher le marquer au fer rouge
lui signifier la faute qu’il aurait pu commettre
s’il avait su faire mieux que l’histoire de sa propre histoire manquée
alors qu’il avait tout abandonné
un soir de semaine
pour se coudre les yeux de la face aux patchs de plâtre
ne plus remplir les trous
de fausses intentions
le visage à l’extrémité de l’usure

on lui avait donné
son congé sans solde

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :