16 janvier

il avance tout droit sans jamais s’arrêter paie le ticket de bus sort sa montre vérifie consciencieusement la véracité des aiguilles la petite trotteuse trotte se passe la main dans les cheveux avant de pousser la porte tournante reprend son air se renfrogne la nuque rentrée dans son cou se frotte les yeux trop de lumière d’un coup remonte d’une main sa paire de jeans la ceinture restée à l’appartement presse le pas tout en jouant du coude pour dépasser se rend compte que ses lacets sont détachés et traînent par terre s’accroupit les rattache se relève d’un bond et marche sa quête lui est inconnue il ne comprend pas ce qu’il lui arrive c’est arrivé comme ça s’est levé du bon pied qui s’est mis à foncer à l’amener droit devant pas question de reculer la piqûre express de la peur de mourir une peur bleue aux gros yeux ressortis l’orbite puis son satellite complice un compagnon que l’on croit

a continué sa route pendant plus de vingt ans

objectif : créer de l’espace pour clore la quête en évitant à tout prix la parabole d’une mort imberbe

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :