18 janvier

un homme chauve devant sa télévision
il est submergé par le sofa
enfoui dans sa carcasse
rivé sur les pauses publicitaires alléchantes
tons marketing préfabriqués

la télécommande grasse
taches d’huile hydrogénée se disputent les postes
l’antenne parabolique aux ondes captées en orbite

c’était un homme chauve
on ne l’entendait jamais
juste les bruits de fond de sa télévision
les éclats de voix d’animateurs
aux têtes laminées d’avance

en permanence le claquement
des talk show
des téléromans des soaps
la dynastie des programmations fidèles

c’était un homme chauve
peut-être dans la cinquantaine
aucun témoin
pas de famille pas d’amis
pas d’avenir ni de passé
sa télé ouverte en tout temps
l’ayant tout absorbé

le sofa encore imprimé
par le poids du spectre
des taches d’huile
à l’écoute
du dernier bulletin de nouvelles

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :