27 janvier

il ne faut pas l’interrompre elle dit les choses comme elle les sent ne fait pas tellement confiance aux bruits racontés se fonde surtout sur ses nerfs tendus en corde raide elle écoute dans son sommeil et prévient les siens lorsque l’arc crie trop fort sur le bord de déployer ses flèches à répétition elle sait viser le centre de toute cible sans pour autant s’esquiver parfois elle disparaît pour revenir tout de suite après la fête bien pleine de nouvelles bordées de neige

la feuille de chêne aux bouts arrondis surprend par sa forme perdure à en perdre haleine se prouve à elle-même la force à venir et les collectes de croisées nous regardant à tour de rôle dans l’objectif plutôt caché d’apprendre les codes mnémoniques d’une survie non préméditée

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :