2 février

pardonne-moi mes mots n’ont pas de sens ça ne veut absolument rien dire on ne s’est jamais vraiment vu ni connu wow comment ça se fait qu’est-ce que ça te fait qu’on en soit rendu là mais oui c’est ça pardonne-moi ça ne semble pas cohérent le sais tu sais bien le sais aussi que ça n’a aucun sens tout ça mais ne m’en tiens pas rigueur d’insister essayons quelque part

pardonne-moi ai tant voulu laisser s’écouler quelque chose qui ne coule pas t’avais peut-être trop raison pour me faire entendre qu’on avait tord la simple idée tentatrice m’envahissant il m’aurait fallu créer un autre langage adapté aux handicaps humains m’approprier des vocables tout entier et les faire pousser dans du terreau beaucoup plus riche beaucoup plus fertile que mes propres entrailles que ma tristesse triste incertitude me bloquant la crainte paternelle de ne m’épandre qu’au féminin

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :