4 février

sortir de l’écran
en criant anarchie le chaos perpétré dans des bruits stridents
l’artiste bleaché haché dans le blender
les orbites broyés par les sons du démon
la fille au teint de crack croule trempe ses seins les tirent tels des projectiles
ptérodactyles plein de dactylos en écho
ça fesse fort le cul crevé les projections aux projets d’anéantir la danse d’électrons dopés aux regards de haine quasi gratuits mais bien secs lorsque démontrés
l’art performatif priant de performer de perforer la tranquillité trop saine d’être à l’écoute
prendre tout l’espace et le remplir d’espace

sortir de l’écran
même si maintenant on ne s’en sort pas
faire à semblant
crier très fort montrer des dents
ça ne mord pas les tableaux de carnage seuls les nus flottent au rythme glauque de drapeaux attardés le bandeau rouge porté en signe de frénésie

sortir de l’écran
ou l’arracher
se sortir de l’écran
ou s’arracher
l’écran assorti de corps étrangers
et la fièvre maladive d’une autodestruction massive

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :