15 février

le bain baigné dans l’eau
les bulles bulbes ballottent
miroirs embués répondant
à la canicule du thermostat
qui monte
une petite ouverture curieuse
enfouie sous les volutes
des vapeurs chaudes
la moiteur mouillée du métal mou
robinet mal fermé fuit
stagnance des lieux
imperméabilité non perméable
l’âme quelque part
se morfond consomme
sursaturation du baigneur
imbibé
la bouée balbutiant sa véritable débarque
embarcation bucolique
et barbituriques en vrac
balancés derrière la langue
lourdeur lâche relâchée
sur les rebords de la
baignoire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :