18 février

pure sensibilité
prête à cueillir
à accueillir
comme une grappe de raisins mûrs
t’es belle t’es belle
et tu ne t’en rends même pas compte
t’as une étoile
au coin de la bouche
quand tu souries
tu brilles
et ça me fait croire en toi
et ça me fait rire
ça me fait vivre

pendant qu’au loin
on pleure ta mort
moi la regarde
et la trouve belle
la trouve belle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :