25 février

sensualité sucre d’orge
zeste d’orange sanguine
fleur de citron
quartier fruité
la croupe suave
dans des courbes d’aromates indiens
le troisième oeil suspendu
sur du rouge pudeur
ta soeur ta mère l’amie
sous les mêmes voiles
tirés en retrait
la mine du masque
aux multiples facettes
et mes présences s’insufflent
dans les replis sublimes
brises passagères
de vos leçons millénaires
s’insufflent dans des grains sensibles
d’une peau parchemin
fine et légère

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :