5 mars

série d’esquisses post Nuit Blanche – 5

toi en bas qui me lis
tu vois haut
t’en remercie
l’espace urbain nous réunit
te rejoint
moi anonyme machine écrivaine
toi visiteur anonyme
voyeur ou curieux
donne-moi signe de vie
nous recueillir ici
pas longtemps
le temps d’une pof
d’une gorgée de café
sous les lampes colorées
qui se baladent

t’appelles
et tu m’entends presque
place tes doigts
dans ta paume
pour contrer le froid
ou écris-moi

tes mots machines me prouvent l’inverse de ton adversité

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :