26 mars

ferme les phares tu vois bien que le jour se lève que les feuilles commencent à se faner
tu trembles tes membranes aussi translucides que tes pensées qu’on entend

c’est la foire les joutes mondaines les clowns et les cloches colorées
le contact au volant le pare-brise sous le choc
paysages défilant en file droite comme une fuite classique de bandes dessinées

toujours le même décor qui déroule en boucle pour économiser les mines le papier
malgré tout une fuite d’angoisse malgré les répétitions les innombrables attentes

les phares fermés on peut s’imaginer tant de rencontres tant d’histoires à raconter
la fuite du quotidien jusqu’à temps de frapper le mur toute chance ayant ses limites lors de telles infractions

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :