27 mars

petit Paul rentre à l’école la marmaille beuglante les paires de chaussettes raclant les classes les cours de récréation à la cafétéria la première ration du soldat latent du combattant prêt à bondir pour sauver son équipe ne pas porter la queue de l’âne échapper au ballon chasseur les jeux aux jonctions partagées au lendemain pour survivre faut se lever une fois levé faut se relever et affronter la place nous revient si on se la fait

petit Paul à l’école marginal différent trop petit pour devenir grand la tonte du mouton incompris sa laine et tous nos différends parce que tout petits dans notre institution nous apprenons les règles du gagnant si tu perds t’es perdant s’inscrire à l’abattoir ou se camoufler revêtement sans couverture

petit Paul se prononce au féminin ses traits de licorne androgyne sa devanture pure et naïve prompte à recevoir le venin ingrat des tyrans de son âge dans une urgence d’enrayer toute déviance vile comme si le bataillon naissait dans l’alphabet

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :