9 mai

tu étais immobile ton visage immuable impassible de comparaître à l’asile ta peau lisse le front tiré par des années de rétention

l’exécution comme seule histoire fatale aucun sursis que justice soit faite la déconnexion planifiée du comateux déjà conscient

renfrognement pour blinder les membres inférieurs attente du bourreau habillé en civil le jury ayant prétendu au jugement de l’acte la cause en appel à la peine capitale

Jour J la salle à retardement remplie des visages témoins humanisme flétri la scène pour raser le désastre à venir

prétention assermentée du gouvernement le châtiment donné à huis clos sous les lampes alcalines des songes éthyliques

la persécution d’un État réprobateur le service ayant servi la servitude de servir à chacun sa piété à chacun son innocence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :